10 nov. 2016

Perles de jeunes de Provence - Interview de son auteur





http://blog.nats-editions.com/2016/10/perles-de-jeunes-de-provence-interview.html
Perles de jeunes de Provence

Ah ! La sécurité du lycée, où même la NSA ne peut accéder à vos échanges téléphoniques ! Vous vous croyez à l´abri des complots, mais, pourtant, discrètement, un prof récolte vos perles...

Et les Perles de jeunes de Provence, c'est un peu comme les "perles du Bac", mais sur toute l'année, et avec l'accent !

Sortie le 21 novembre
Prix : 10€
ISBN n°978-3-95858-117-3

 Envie de le lire ? Rendez-vous sur la boutique en ligne. 


Bonjour Antoine, avant de commencer, peux-tu te présenter ? Nous en dire un peu plus sur toi, ton parcours, ton métier… 
Bonjour, et enchanté. Je m’appelle Antoine Voulgaris, je suis né et j’ai grandi dans les bouches du Rhône. Professeur de français et d’histoire/géographie, j’approche de la quarantaine. Après des études de lettres, j’ai préparé le concours de professeur des écoles. 

À cette époque, comme beaucoup, je bossais en tant qu’assistant d’éducation en école primaire puis en collège. J’animais aussi des ateliers d’écriture dans différents établissements. C’est à cette période que j’ai réalisé que j’avais un meilleur feeling avec les ados pour l’enseignement. J’ai trouvé un poste à temps partiel de professeur vacataire en CFA puis en lycée professionnel. Ça m’a plu. Je suis resté dans cette voie. 

Parle-nous un peu de ton livre. Pourquoi l’avoir écrit ? 
Au départ, je racontais ces anecdotes, ces « perles » à mes proches. J’en postais de temps en temps aussi sur les réseaux sociaux. On ne cessait de me dire qu’il fallait que je les fasse publier. Je ne l’envisageais pas. Pour moi, ça leur plaisait car ils me connaissent. Je ne pensais pas que cela puisse intéresser quelqu’un hors de mon cercle d’amis. Puis j’ai fini par les proposer à Nats Éditions, et ça l’a fait. J’en ai été le premier surpris. 

Les jeunes qui t’ont aidé (involontairement) à faire ce livre, sont-ils au courant de la publication du texte ? 
Non, pas du tout. J’ai voulu conserver l’anonymat pour tous. Les prénoms ont été modifiés, aucun établissement n’est cité. J’ai volontairement brouillé les pistes. Je m’explique là-dessus dans le préambule du bouquin. 

J’insiste aussi sur le fait que ces « perles » ne sont pas représentatives de ce qui peut se passer en classe. C’est une lecture de détente à prendre avec légèreté, donc, forcément, les commentaires pertinents n’y avaient pas leur place. Ça me paraît important de le préciser. 

Quelle est ta perle préférée ? Pourquoi ? 
Oula ! Il y en a plein ! Une « perle » préférée… je ne sais pas. La dernière est touchante et conclut bien le livre, mais je préfère laisser la surprise. 

Là, tout de suite, il me vient à l’esprit ce qu’un élève m’a sorti à propos des statues, pendant la visite d’un musée antique, et qui est bien caractéristique de la spontanéité dont ils peuvent faire preuve : 
– Oh, vous avez vu, monsieur, les Romains, ils se coupaient le nez à la naissance ! 
– Non, ce sont simplement les statues qui sont abîmées... 



Te reste-t-il encore des perles à publier pour un volume 2 ? 
Oh, oui ! Plein ! D’ailleurs, ça a été dur de faire un tri… mais j’ai gardé les meilleures, si tome 2 il y a.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire